De publicitaire à start uppeuse solidaire

61-DSC00402Je n’arrivais pas à rentrer dans le moule, malgré mes contorsions quotidiennes. Non, je n’étais pas exaspérée à la vue d’une pépite de chocolat disproportionnée sur la photo retouchée d’un cookie. Non, je ne m’insurgeais pas du ton trop clair sur la colorimétrie d’un déodorant.

Oui, vous l’avez compris, j’ai travaillé 6 ans en agence de publicité.

Pour compenser, je me perdais dans les images de destinations lointaines, ressassant mes années étudiantes passées au Mexique. Je repensais à la simplicité des rencontres ou la générosité de personnes pourtant démunies. J’avais besoin de retrouver ce contact humain vrai dont nos sociétés modernes nous ont dépossédé.

Mais si je voulais changer la norme, il fallait que je fasse vivre cet électro choc au plus grand nombre. C’est ainsi qu’est venue l’idée de Bagshare. L’idée était simple; utiliser les voyageurs pour acheminer des biens nécessaires directement dans des associations locales (hygiène pour femmes, vêtements, filtres à eau…) et ainsi créer un moment de partage avec des communautés locales qu’on a difficilement l’occasion de rencontrer.

La vision était d’inscrire  l’exceptionnel du voyage dans les échanges réalisées pour devenir un lien de tolérance et d’unicité. La force de la rencontre sensibilise les personnes à une cause, à une problématique d’une communauté ou d’un pays et surtout nous montre que nous avons plus de points communs que ce que nous pensons. 

Heureusement pour moi mon dernier employeur m’a forcée à concrétiser mon rêve, en me licenciant. Ce rêve, je le porte avec mes associés depuis presque 2 ans maintenant, malgré les hauts et les bas, et les sacrifices financiers. Et même si je ne sais pas si l’aventure pourra aller aussi loin que l’ambition que nous voudrions lui donner, lorsque je reçois le retour d’un Bagsharer émerveillé de son échange, qui nous témoigne que cela restera le plus beau souvenir de son voyage, je me dis que cela valait bien la peine de perdre la sécurité douillette de quelques cookies. 

 

Et vous, avez vous déjà voyagé en allant à la rencontre des communautés locales? Racontez moi !

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s